Aller au contenu

Faire du canyoning en Ardèche : les 6 précautions à prendre

Le canyoning est sans aucun doute l’une des activités les plus plaisantes auxquelles vous devriez participer lorsque vous êtes en excursion en Ardèche. C’est un sport hyper relaxant qui fait monter l’adrénaline à quiconque le pratique. Néanmoins, il est indispensable de connaître les précautions inhérentes à sa bonne pratique avant de s’y aventurer. Cet article vous renseigne.

1. Savoir nager

Pour pratiquer du Canyoning en Ardèche, il est indispensable que vous sachiez nager. La nage est une condition incontournable, en ce sens qu’elle vous évitera de vous faire emporter par les courants d’eau ou par noyade.Par ailleurs, la rivière à travers laquelle vous effectuez le canyoning peut s’avérer inoffensive à un endroit et très dangereuse à un autre. Alors, il est recommandé d’observer les débits d’eau, les cascades d’eau et l’étroitesse du canyon lors de la randonnée.

2. Prévenir ses proches

Avant de vous rendre en Ardèche pour votre randonnée, il faut penser à fournir toutes les informations nécessaires à vos proches quant à l’activité.

À cet effet, il est conseillé de leur faire savoir le lieu de l’activité, la durée estimée, le nom des différentes personnes qui y participent avec vous, de même que le nom de la structure responsable. En termes de lieu, vous pouvez essayer la via ferrata en Ardèche. Ces différentes informations sont d’une extrême importance puisqu’elles permettront à vos proches de vous envoyer rapidement des secours en cas d’éventuel accident.

3. Bien s’alimenter et s’hydrater

Puisque vous serez appelé à fournir des efforts physiques au cours de l’activité de canyoning, il est essentiel que vous vous nourrissiez correctement avant et pendant le déroulement. Vous aurez en effet besoin des nutriments indispensables à l’organisme pour tenir.

Il est par exemple recommandé d’opter pour les sucres lents comme les pâtes ou le riz à la veille, de prendre un petit-déjeuner avant le départ et pendant l’activité, de faire des pauses pour manger des oléagineux ou des fruits. En outre, pensez à toujours vous hydrater puisque dans un milieu aquatique, il n’est pas évident que vous sentiez la soif.

4. S’équiper de matériels de qualité

En termes de matériels, vous aurez besoin d’une combinaison en néoprène, adaptée à votre taille pour vous protéger contre le froid. Il vous faut ensuite une chaussure de qualité qui va vous procurer une bonne adhérence et prévenir des risques de glissades subites. Par ailleurs, puisque les glissades et les chutes de pierres sont les risques courants liés à une activité de canyoning, il est obligatoire de porter un casque. Aussi, vous devez veiller à ce que les baudriers, les mousquetons et les cordes d’escalade respectent les normes de sécurité en matière de canyoning.

5. Suivre un circuit convenable à votre niveau

Lorsque vous pratiquez le canyoning pour la première fois, il est préférable de le signifier au guide afin qu’il choisisse un circuit adapté à votre niveau. Il doit en effet opter pour un circuit qui présente moins de dangers pour limiter au mieux les risques. Cependant, si vous avez un profil beaucoup plus expérimenté, vous pouvez vous aventurer dans un canyon tumultueux. Pour finir, avant de vous lancer dans l’aventure, il serait judicieux de prendre le soin de vous renseigner sur la météo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.